English Italiano Francais Deutsch Espanol  
Banque des Données
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
 
 
Environnement et Paysage II
 

A l'intérieur du Calvaire, l'image de la verdure se transforme et s'adapte aux modifications des messages religieux à transmettre. L'on retrouve alors des situations très différentes les unes des autres, chacune desquelles offre souvent un exemple unique.

Dans les modèles de paysage les plus simples - à Belmonte, Domodossola, Crea et Ghiffa - l'élément végétal se concentre autour du parcours dévotionnel, en confiant au caractère naturel du bois la tâche d'intégrer les architectures avec l'environnement. A Crea, le bois qui entoure toutes les chapelles revêt également une grande importance sur le plan botanique, puisqu'il est constitué d'une très ancienne végétation résiduelle, presque entièrement disparue dans cette zone, à cause de la transformation séculaire du paysage pour la culture de la vigne. Les flancs boisés de ces Calvaires, tout en restant des milieux naturels, savent offrir au pèlerin d'aujourd'hui des effets de paysage d'une grande beauté, propices à l'intime réflexion. Avec l'opposition entre le nord et le sud, entre l'ombre et la lumière, ils composent des situations environnementales particulières, riches de nuances et de reflets en clairs-obscurs, qui nous ramènent symboliquement à la signification originelle de ces complexes érémitiques.

En revanche, dans le Calvaire de Varèse, les formes des constructions prédominent nettement sur la végétation, très peu présente à l'intérieur du complexe, où le parcours absorbe, avec ses dimensions imposantes, la totalité de l'espace sacré, en offrant presque partout la vue sur le bois et le lac en dessous.

A Ossucccio, le parcours des chapelles occupe un espace prépondérant par rapport au dessin global de la végétation, laquelle manifeste entièrement son caractère rustique, à travers des murs en pierre sèche qui forment des terrasses donnant sur le lac de Côme, autrefois recouvertes d'oliviers et de vignobles.

Les conditions environnementales de la zone de haute montagne qui accueille le Calvaire d'Oropa n'ont pas favorisé les modifications des lieux et de la végétation locale, laquelle alterne les bois de hêtres et de sapins majestueux aux pâturages. Le simple rideau de conifères qui sépare visuellement le Calvaire du Sanctuaire adjacent, a été la seule concession à une conception environnementale qui a parfois atteint ailleurs des niveaux très élevés de sophistication.

Plus qu'ailleurs, dans les Calvaires de Varallo et d'Orta, les formes prises par la structure botanique visent à consolider le projet d'un paysage qui semble demander à l'élément végétal, tout comme au parcours, à l'architecture, aux tableaux et aux statues, de contribuer à la narration du thème religieux proposé à l'intérieur des chapelles. Haies, art topiaire, plates-bandes, alignements d'arbres stratégiquement espacés guident le pèlerin tout au long du parcours sacré et accompagnent son regard vers sa destination finale, un peu comme s'ils voulaient le détourner des distractions profanes offertes par le paysage environnant.

A Varallo, cité idéale d'Alessi, le dessin de la végétation atteint des niveaux très compliqués, comparables à ceux que l'on retrouve dans les places et les rues urbaines. Le Calvaire de Saint François à Orta, quant à lui, prend les formes d'un jardin, jalonné de haies et parsemé d'arbres imposants, qui établissent avec les chapelles un rapport dimensionnel tout en faveur de l'élément végétal, comme pour mettre en avant les thèmes de prédication chers au Saint, qui voyait l'incommensurable beauté divine dans la nature.


divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore

Textes extraits de:
F. Fontana, R. Lodari, P. Sorrenti, Luoghi e vie di pellegrinaggio. I Sacri Monti del Piemonte e della Lombardia, 2004, publié par le Centro di Documentazione dei Sacri Monti, Calvari e Complessi devozionali europei.

    Credits    Plan du site

Testata giornalistica registrata al Tribunale di Torino (n.14 del 02/04/2009)
Sacrimonti.net UNESCO PROGETTO INTERREG ITALIA SVIZZERA Beni Culturali REGIONE LOMBARDIA Regione Piemonte