English Italiano Francais Deutsch Espanol  
Banque des Données
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
 
 
La dévotion populaire
 

Ces sites étaient l'objet de cultes religieux, parfois même païens, bien avant la construction des Mont Sacré. Celui de Varallo est le seul cas où le choix de l'endroit répondait à la volonté de construire une Nouvelle Jérusalem en Occident, essentiellement a cause des caractères naturels du site et de la présence d'une communauté locale prête à financer ce projet. Dans tous les autres cas, les Monts Sacrés furent érigés sur les vestiges de traditions religieuses plus anciennes.

La dévotion mariale est la plus répandue et est présente même dans les Monts Sacrés dédiés à Saint François (Orta) ou à la Sainte Trinité (Ghiffa). Dans les Monts Sacrés, la Vierge Marie, symbole sacré et dédicace des Sanctuaires annexés, est l'objet de la dévotion populaire au travers d'iconographies profondément ancrées dans les traditions locales. Ceci se retrouve aussi dans des églises qui ne sont pas dédiées à Marie, comme celle du Mont Sacré d'Orta, où l'image de la Vierge de la Piété, dans la Basilique de Saint Nicolas, est cependant vénérée depuis des siècles.

La Vierge prend des images différentes, qui favorisent une grande dévotion pour la Mère de Jésus, notamment chez la population féminine, laquelle osait même une sorte d'identification, dans les difficultés de sa vie quotidienne, avec la figure d'une femme souffrante. Outre la vénération de l'Assomption glorieuse, de la Vierge Couronnée ou des images hiératiques de la Vierge Noire - très répandue dans les Sanctuaires - la foi des pèlerins ne pouvait que se renforcer devant la représentation, dans les chapelles, de la souffrance d'une Mère devant la Passion de son Fils, de sa trépidation lors de l'Annonciation ou de sa sérénité lorsqu'elle apparaissait occupée dans des tâches ménagères quotidiennes.

Toutes les fêtes mariales de l'année liturgique sont donc célébrées avec une vive participation et constituent un lien symbolique entre le Sanctuaire et le Mont Sacré. Les cérémonies religieuses impliquent parfois les parcours dévotionnel et certaines chapelles, mais les plus importantes se déroulent dans les Sanctuaires, selon le calendrier liturgique. La fête de l'Assomption de Marie prend un caractère particulièrement solennel dans la Basilique de Varallo, qui lui est d'ailleurs dédiée, ainsi que dans celles de Crea et Varèse, où des processions nocturnes sont organisées la veille. A Crea, cette fête se termine par le Couronnement de Marie et la Messe dans la chapelle du Paradis. Dans le Sanctuaire de Notre-Dame d'Oropa, l'on évoque chaque année le Premier Couronnement, célébré en 1620, dont les célébrations solennelles ont lieu une fois tous les 100 ans. Dans d'autres Monts Sacrés aussi, les chapelles s'ouvrent à l'occasion de cérémonies annuelles: la Vierge des Anges; la fête franciscaine de la Porziuncola à Orta et Belmonte; Notre-Dame des Grâces à Domodossola, dans la chapelle homonyme incluse dans le parcours du Mont Sacré. La Nativité de la Vierge, à laquelle sont dédiées les églises des Monts Sacrés d'Ossuccio et Belmonte, est une autre fête importante. Enfin, à l'occasion de l'Annonciation, la chapelle homonyme du Mont Sacré de Varallo ouvre ses portes aux fidèles pour l'Angélus de minuit, au terme d'une procession qui se déroule à la lueur des flambeaux.

Les processions sont une occasion de recueillement présente dans tous les Monts Sacrés où, en plus de celles du Chemin de Croix qui se déroulent au cours de la Semaine Sainte, d'autres formes de dévotions locales se transmettent de génération en génération. Certaines procession prennent le départ dans des églises situées à l'extérieur du Mont Sacré. Par exemple, à Varallo, le Dimanche des Rameaux, l'Ancienne Procession des Sept Maries démarre dans l'église de la Collégiale. A Crea, à l'occasion de l'Annonciation, les fidèles défilent en procession avec les habitants de Serralunga. Au Mont Sacré de la Trinité, la Procession nocturne qui précède Noël, revêt aussi une importante signification symbolique d'unité pastorale entre toutes les paroisses de Ghiffa.

Tous les Monts Sacrés et leurs Sanctuaires continuent d'être visités par de très nombreux s pèlerins, seuls ou en groupes, provenant de toutes les diocèses. Souvent, les motifs à l'origine de chaque pèlerinage sont témoignés par l'immense quantité d'ex-voto que l'on peut observer. Dans certains cas, des traditions très anciennes ont survécu, comme celle du Mont Sacré de Varèse où depuis 1604 se déroule un pèlerinage annuel au départ de Malnate, pour rappeler le lieu et l'année de la première prédication finalisée à la construction du Chemin des Chapelles. L'ancien pèlerinage entre les Monts Sacrés d'Orta et de Varallo, à travers le lac et le Col de la Colma, a récemment été redécouvert et remporte chaque année un grand succès parmi les fidèles, tout comme celui au cours duquel la communauté religieuse de Fontainemore (Val d'Aoste) se rend, une fois tous les cinq ans, au Sanctuaire d'Oropa, en empruntant des chemins de montagne escarpés.



divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore

Textes extraits de:
F. Fontana, R. Lodari, P. Sorrenti, Luoghi e vie di pellegrinaggio. I Sacri Monti del Piemonte e della Lombardia , 2004, publié par le Centro di Documentazione dei Sacri Monti, Calvari e Complessi devozionali europei.

    Credits    Plan du site

Testata giornalistica registrata al Tribunale di Torino (n.14 del 02/04/2009)
Sacrimonti.net UNESCO PROGETTO INTERREG ITALIA SVIZZERA Beni Culturali REGIONE LOMBARDIA Regione Piemonte