English Italiano Francais Deutsch Espanol  
Banque des Données
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
 
 
Les Maîtres Peintres et Plasticiens
 

Gaudenzio Ferrari de Valduggia (env. 1475 - 1546) fut sans aucun doute l'artiste les plus illustre de la représentation sacrée, c'est-à-dire des scènes réalisées dans les chapelles, en intégrant architecture, peinture et sculpture. Peintre, sculpteur, architecte et même musicien, il commença probablement à travailler au Mont Sacré de Varallo à l'époque de son fondateur, le père Bernardino Caimi, disparu en 1499. Ferrari réalisa ses ouvres les plus importantes - la Crucifixion et l'Adoration des Mages - après 1502, à l'apogée de sa maturité artistique. Ces réalisations expriment pleinement son art et sont unanimement considérées comme des chefs-d'œuvre de l'art italien du début du XVIe siècle. L'intuition de Gaudenzio, ensuite largement imitée, consista à proposer des compositions scénographiques avec des statues grandeur nature, permettant au fidèle de participer directement et activement à l'action, comme dans les représentations sacrées médiévales.

Dans chaque Mont Sacré, la conception complexe de l'ouvrage impliqua l'intervention de nombreux artistes et corps de métiers, qui travaillèrent sous la direction des pères fondateurs, des communautés locales et des autorités ecclésiastiques.

Alors que le projet du Mont Sacré de Varallo est achevé et se transforme en l'espace de deux siècles, grâce à l'apport de plusieurs grands maîtres, parmi lesquels figurent - pour n'en citer que quelques-uns - Tabacchetti, Prestinari, Morazzone, Giovanni et Antonio d'Enrico dit Tanzio - les autres Mont Sacré connaissent une évolution constructive relativement plus brève. C'est pourquoi leur édification peut être liée à l'activité de quelques artistes plus significatifs, qui jouèrent un rôle prédominant par rapport à certains de leurs collègues, mineurs ou complémentaires.

A Orta, le sculpteur Cristoforo Prestinari, les peintres Giovanni Mauro et Giovanni Battista della Rovere, dits les Fiamminghini (Petits Flamands), et Giovanni d'Enrico, qui avait déjà travaillé à Varallo, laissèrent leur empreinte artistique dans le Mont Sacré dédié à Saint François. Dans celui de Crea, presque contemporain au précédent, le sculpteur flamand Jan Wespin, dit le Tabacchetti, se vit confier la réalisation de nombreuses chapelles - dont celle, extraordinaire, du Couronnement de la Vierge Marie - tâche à laquelle il se consacra durant plus de dix ans, avec l'aide de son frère Nicolas.

A Varèse, la conception architectonique de Bernasconi fut complétée par l'ouvre de l'infatigable Francesco Silva, sculpteur originaire de Morbio Inferiore (Tessin) qui, entre 1604 et 1623, réalisa la plupart des statues nécessaires pour la représentation des scènes. A Oropa, c'est à Giovanni d'Enrico et à son atelier que l'on doit les plus belles scènes de la Vie de Marie, réalisées en l'espace de deux décennies après la fondation du complexe (1620).

Le Mont Sacré d'Ossuccio, dédié à la Vierge du Secours, fut exclusivement réalisé grâce à l'intervention du sculpteur Agostino Silva, fils de Francesco, qui y travailla sans interruption entre 1663 et 1688. A Ghiffa, l'identité de l'auteur des statues du Mont Sacré dédié à la Sainte Trinité, demeure inconnue.

A Domodossola, le sculpteur milanais Dionigi Bussola réalisa les premières scènes du Calvario. A Belmonte, exemple plus tardif que les précédents, le travail conjoint de peintres et de sculpteurs, pour la plupart inconnus, a atteint des niveaux certes remarquables, mais qui ne possèdent pas le formidable caractère dramatique des réalisations des grands maîtres des siècles précédents.


divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore

Textes extraits de:
F. Fontana, R. Lodari, P. Sorrenti, Luoghi e vie di pellegrinaggio. I Sacri Monti del Piemonte e della Lombardia, 2004, publié par le Centro di Documentazione dei Sacri Monti, Calvari e Complessi devozionali europei.

    Credits    Plan du site

Testata giornalistica registrata al Tribunale di Torino (n.14 del 02/04/2009)
Sacrimonti.net UNESCO PROGETTO INTERREG ITALIA SVIZZERA Beni Culturali REGIONE LOMBARDIA Regione Piemonte