English Italiano Francais Deutsch Espanol  
Banque des Données
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
 
 
Les modèles architectoniques II
 

Dans le Monts Sacrés d'Oropa, conçu en 1620, l'on remarque facilement l'utilisation répétée des modèles architectoniques déjà affirmés dans d'autres sites. De nombreuses chapelles présentent une typologie et un dessin qui rappellent les édifices bâtis à Varallo, Orta ou Crea, dont elles ne diffèrent que par l'utilisation de matériaux locaux.

La répétition de modèles consolidés confirme une fois de plus la thèse de l'activité polyédrique des artistes - premier entre tous, Giovanni d'Enrico, originaire du Valsesia - qui s'engageaient dans la construction simultanée de nombreuses chapelles dans plusieurs Monts Sacrés.

A Ossuccio, l'idée fondatrice naît par émulation du Monts Sacrés de Varèse, situé non loin de là. L'ensemble des 14 chapelles, réalisées entre 1623 et 1688, présente une structure urbaniste qui semblait vouloir évoquer l'ouvre de Bernasconi mais qui, après un démarrage favorable, fut achevée beaucoup plus tard et avec des solutions architectoniques plus modestes, faute de financements suffisants.

Trois édifices, issus de modèles baroques tardifs déjà adoptés à Orta, constituent les chapelles du XVIIIe siècle qui, avec une ancienne église et un Chemin de Croix à arcades, complètent le Monts Sacrés de la Sainte Trinité de Ghiffa.

Les 14 chapelles du Monts Sacrés de Domodossola, érigées d'après un projet architectonique et urbaniste de 1656, attribué à Tommaso Lazzaro du Val d'Intelvi, furent achevées en 1666 en reprenant des typologies et des modèles déjà adoptés à Orta, sans doute sur le conseil du sculpteur Bussola, qui s'occupait dans la même période des statues.

Les simples chapelles de Belmonte, dont la construction fut confiée après 1712 par le père Michelangelo de Montiglio à un architecte resté inconnu, sont des élaborations différentes d'une même typologie, constituée d'une salle carrée, rectangulaire ou elliptique, avec une abside polygonale et un petit portique depuis lequel il est possible d'admirer la scène sacrée. Les édifices sont modestes et de petites dimensions, à l'exception de la chapelle de la Mort sur la Croix, au plan central octogonal avec un portique annulaire, qui reprend une typologie plus noble, déjà adoptée à Domodossola.


divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore
divisore

Textes extraits de:
F. Fontana, R. Lodari, P. Sorrenti, Luoghi e vie di pellegrinaggio. I Sacri Monti del Piemonte e della Lombardia, 2004, publié par le Centro di Documentazione dei Sacri Monti, Calvari e Complessi devozionali europei.

    Credits    Plan du site    Cookie Policy

Testata giornalistica registrata al Tribunale di Torino (n.14 del 02/04/2009)
Sacrimonti.net UNESCO PROGETTO INTERREG ITALIA SVIZZERA Beni Culturali REGIONE LOMBARDIA Regione Piemonte